Présentation :

La Bible est-elle vraiment inspirée ? L'accomplissement exact de nombreuses prophéties, depuis des siècles, confirme son authenticité. La Bible révèle notre passé, notre présent et notre avenir; à nous de les découvrir. Ce blog s'adresse à tous ceux et celles qui croient au retour du Seigneur Yéchoua, le Messie d'Israël, et qui acceptent de garder ses commandements.
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible en français courant éditée par l'Alliance Biblique Universelle, 1983. Tous les articles publiés et/ou proposés peuvent être copiés librement à condition qu'ils le soient en entier, sans modifications ni rayures et que la source soit mentionnée. Ils ne peuvent être distribués qu'à titre gratuit. A ceux qui désirent les publier, je leur demande de mentionner le titre et le lien URL de l'article, ainsi que le nom de l'auteur (en bas de page). Merci et bonne lecture.


dimanche 28 août 2011

Le voeu de naziréat

Beaucoup de chrétiens croient que le Seigneur Yéchoua était naziréen, parce que l'un des noms qu'il portait était précisément « Jésus le Nazaréen » (Matt. 2 : 23; Actes 2 : 22).
Bien qu'il soit né à Bethléem en Judée, il est vrai que Yéchoua passa son enfance et une bonne partie de sa vie à Nazareth, un village en Galilée où vivaient ses parents (Luc 4 : 16).

Évidemment, les noms «naziréen» et «nazaréen» sont très proches, mais cela ne constitue pas pour autant une preuve de leur similitude de sens, ou qu'il existe un lien quelconque entre ces deux termes.

Une autre raison pour laquelle certains ont crû que le Seigneur était naziréen vient des représentations que l'on a coutume de faire de son visage (pourtant non permises par le second commandement!). On le voit souvent dépeint comme un homme portant la barbe et les cheveux longs (ex. : sur le suaire de Turin). Ce qui était, du reste, un signe extérieur du nazir (ou naziréen : du nom de celui qui avait fait vœu de naziréat).

Qu'est-ce que le vœu de naziréat ?

Voyons d'abord ce que représentait vraiment le vœu de naziréat et en quoi il consistait exactement.
La première mention faite dans la Bible de cette coutume se trouve dans Nombres au chapitre 6. Le terme naziréen vient de l'hébreu « nâzîr » et de la racine « nâzar » qui signifie « séparer » ou « consacrer ». Il ne faut donc pas confondre « naziréen » (ou nazir : personne qui a fait vœu de naziréat) et « nazaréen » (personne native de la ville de Nazareth).

Le vœu de naziréat est un serment par lequel une personne désirait se rapprocher de Dieu et se consacrer à lui. Les hommes comme les femmes pouvaient faire ce serment de se consacrer à Dieu pendant un temps déterminé. Mais, selon le Talmud, la durée du vœu ne pouvait être inférieure à 30 jours (un mois).

Sans vraiment être une ascèse, le vœu de naziréat comportait tout de même plusieurs signes extérieurs distinctifs, comme le fait de ne pas se couper la barbe ni les cheveux durant toute la période du vœu (Juges 16 : 17; Actes 21 : 23-24). C'est pour cette raison que le candidat au vœu se rasait avant de faire son serment (ce qui ne concernait pas les femmes évidemment).

Celui ou celle qui se consacrait par ce vœu renonçait aussi à boire du vin et à consommer tout les produits issus de la vigne (jus de raisin, raisins frais ou secs, pépins et même les feuilles de la vigne). Il devait également s'abstenir de tout autres boissons alcoolisées (Amos 2 : 11-12).
Et enfin, le naziréen ne pouvait s'approcher d'un mort, même si c'était le cadavre d'un de ses parents. Mais, dans le cas où cette condition n'était pas respectée (comme pour le décès d'un proche), le vœu était simplement suspendu et différé. On reprenait alors depuis le début le serment qui avait été formulé initialement.
Le plus souvent la période du vœu était temporaire, mais la Bible cite certains cas où des personnes ont été consacrées à vie depuis leur enfance et même leur naissance.
Il y eut par exemple :
Samuel (I Sam. 1 : 11, 20);
Samson (Juges 13 : 1-7, 13);
et Jean le Baptiste (Luc 1 : 5-17; Matt. 11 : 18)

Quant à Élie, rien ne prouve qu'il s'était consacrer par ce vœu; mais certains indices pourraient nous laisser penser qu'il avait fait aussi ce vœu, ne fut-ce que temporairement.
Ainsi, lorsque Élisée, son successeur, a pris la relève du prophète Élie, il s'était tondu la tête, ce qui semble bien être le signe de son naziréat (II R. 2 : 23-24). On peut donc supposer qu'Élie avait lui aussi fait ce vœu au début de son travail de prophète.

D'autre part, nous savons qu'il y a des analogies évidentes entre les personnages d'Élie et de Jean le Baptiste, qui était le «deuxième Élie». Tous deux s'habillaient de la même façon, ils avaient la même puissance et un rôle similaire (II R. 1 : 8/Marc 1 : 6).
Et comme Jean le Baptiste était nazir, on pourrait croire qu'Élie l'était, lui aussi. Mais peut-être ne l'a-t-il été que temporairement, car rappelons-nous qu'il dût s'allonger sur un enfant décédé pour pouvoir le ramener à la vie (I R. 17 : 17-24); or le nazir devait impérativement s'éloigner des morts! Donc, si Élie a été nazir, ce ne fut qu'à certaines périodes de sa vie.

Le Messie était-il nazir ?

Tout le monde sait que le premier miracle de Yéchoua fut le changement de l'eau en vin à l'occasion d'un mariage à Cana (Jean 2). Mais, croyant que le Seigneur était nazir, certains disent qu'il n'a peut-être pas bu de vin lui-même lors de ces noces. Cependant la Bible dit expressément que le Seigneur ne se privait pas de boire du vin à certaines occasions, ce qui lui fut d'ailleurs reproché (Matt. 11 : 18-19; Matt. 26 : 27-29).

Si donc Yéchoua buvait parfois du vin, c'est qu'il n'était pas nazir. Et s'il n'avait pas fait ce vœu de naziréat, il devait forcément avoir les cheveux courts, car l'Écriture dit que l'homme doit avoir les cheveux courts (sauf en cas de naziréat) et la femme les avoir longs (I Cor. 11 : 14-15). Il nous faut donc résolument oublier toutes ces représentations trompeuses, et non conforment à la Loi, où il apparaît portant des cheveux longs et un air efféminé!...

D'autre part, s'il avait été nazir, il n'aurait pas pu aller à la rencontre de Lazare pour le ressusciter (Jean 11 : 17-44).

Peut-on encore faire ce vœu aujourd'hui ?

J'ai parfois entendu certains d'entre nous s'exclamer « ce vœu n'a plus de sens aujourd'hui! » ou « ce n'est plus nécessaire! ». Et pourquoi donc ?
Bien sûr, cela n'est pas une obligation et il n'est pas question de se prendre pour un « Élie » ou un prophète, mais y a-t-il une raison valable et fondée pour affirmer que ce genre de consécration est devenue obsolète ou inutile ? Ne peut-on pas, simplement et sans prétention, désirer se rapprocher de notre Père Céleste et se sanctifier en faisant le serment du vœu de naziréat pour un temps déterminé ?
Le vœu de naziréat se pratiquait encore à l'époque de la Nouvelle Alliance. L'apôtre Paul l'a fait pour lui-même (Actes 18 : 18), et il a aidé quatre autres personnes à réaliser l'engagement qu'ils avaient pris de faire le serment de naziréat (Actes 21 : 23- 26). Il n'est donc pas interdit de faire ce vœu de nos jours à condition de le respecter (Nomb. 30 : 1-3).

Salutations et cordial shalom

Août 2011
Jacquy Mengal

6 commentaires:

  1. Bonjour.Lisant le NT j'ai voulu en connaitre un peu plus sur le voeu de naziréat. Je suis heureux de la qualité de vos textes donc favoris! J'ai apprécié votre explication et rapproche celle-ci d'un rêve fait il y a plusieurs années où je voyais un personnage, laid , sans barbe, rien pour plaire mais dont les yeux à eux seuls étaient un discours sublîme d'amour: et je sus que c'était CHRIST! Je fus choqué car dans mon imaginaire il devait avoir des cheveux longs et de la barbe : he bien non ! Votre explication me fait comprendre cette vision !

    RépondreSupprimer
  2. Vous parlez mais dites moi savez-vous que le nazir de naissance est différent de celui qui en fait le vœu?

    RépondreSupprimer
  3. Dans quelle épisode la vie de Samson lui le nazir par naissance a t il suspendu que ce soit temporairement ou absolument son vœu? Ou encore parlons de David le roi nazir de naissance. Quand a t on parlé de la suspension de son vœu quand il prenait du vin ou causait la mort de Goliath ou des peuples outre que les philistins. Remarquer que chez le nazir de naissance il n'y a pas question de vœu et de plus le passage du pentateuque qui parle pour la première fois des nazir parle des interdits de ceux qui en font le vœu et non de ceux qui le sont par naissance.
    Enfin les nazirs avaient la peau rouge c'est a dire vermeil, savez vous qu'en Afrique il existe bel et bien des gens qui naissent avec des tresses sur la tète et qui sont consacré à une divinité spéciale? De plus qui ne sait pas que les égyptiens africains avaient le teint vermeil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où est-il écrit dans la Bible que les nazirs avaient la peau rouge ?
      Qu'entendez-vous par "divinité spéciale" ? Moi, je ne connais qu'un seul Dieu: Elohim (le Père tout-Puissant et son Fils Yéchoua Ha Mashiah). Salutations.
      Jacquy Mengal

      Supprimer
  4. Si l’on sait que le mot nazir vient de la racine nazar alors que chez les hébreux les noms de Dieu les plus connus sont YEHOWAH et YAH ou YAHWEH, tous les trois provenant de la même racine YHWH, pourquoi êtes-vous étonnés d'apprendre que les termes naziréen, nazoréen et nazaréen ne sont que le même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un nazaréen est un habitant de Nazareth. Un naziréen est quelqu'un qui a fait le vœu de naziréat. Les deux termes se ressemblent mais n'ont pas le même sens. Salutations.
      Jacquy Mengal

      Supprimer